AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
ASOS : Jusqu’à -70% sur 3800 articles
Voir le deal

 

 Le dolman dans l'armée française 1872-1914

Aller en bas 
+2
bothrops atrox
Sylvain
6 participants
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Catalan

Catalan

Nombre de messages : 780
Age : 29
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 26/02/2013

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Empty
MessageSujet: Le dolman dans l'armée française 1872-1914   Le dolman dans l'armée française 1872-1914 EmptyJeu 16 Avr 2020 - 23:38

Partie IV : La cavalerie

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Off_ch11
(L'Armée française, album militaire par Léon Vanier, aquarelles de H. De Sta, 1886)


Introduction

L’arme de la cavalerie est historiquement liée au dolman. En France le vêtement est introduit pour la première fois sous les anciennes monarchies, dans les régiments de hussards. L’ordonnance royale du 21 décembre 1762 règle leur uniforme avec un tableau synoptique (Le Passepoil 18e année N°1). La veste étriquée, à tresses, a participé à la renommée de ces régiments notamment sous l’Empire, dans les rangs de la Grande Armée.

Jusqu’au Second Empire, le dolman est resté, dans ses grandes lignes, d’une coupe relativement similaire (modification du nombre et de la forme des tresses entre autres). Comme l’indique Le Passepoil du 1re trimestre 1937, c’est un maréchal Niel que l’on doit les première essais de simplification des uniformes de la cavalerie légère. À cette époque, chaque régiment avait ses propres couleurs (drap du fond, tresses et parements), les « vieux hussards » n’apprécièrent pas vraiment cette réforme mais comme le rappel judicieusement l’auteur de l’article, Pierre Benigni, « ils ne se doutaient pas que la variété des couleurs affectées aux régiments de cette arme, était relativement récente et que, jusqu’en 1776, à quelques et passagères fantaisies près, avaient été habillés en bleu céleste , puis en vert foncé ».

Du reste, l’article étant parfaitement écrit et renseigné, je ne peux que vous le conseiller, d’autant qu’il est en consultation gratuite et téléchargeable sur internet vous y trouverez notamment les témoignages de l’époque sur la critique de cet uniforme, considéré comme trop chargé et trop lourd pour une cavalerie dite « légère ».

Une première idée émane en 1859, uniformiser la couleur du dolman de tous les régiments, en drap bleu de roi avec tresses blanches et pantalon garance. La pelisse conserverait les couleurs distinctives des régiments.
Rendons à César ce qui appartient à César, P. Benigni ne s’est pas contenté d’écrire un article sur cet uniforme. Il a surtout réussi à réunir des documents officiels sur un effet alors assez méconnu et à rectifier de nombreuses erreurs le concernant. Son travail permet de mieux comprendre la transition vers le dolman de la IIIème République.

Le nouveau vêtement est une tunique-dolman à tresses, adoptée par la décision du 15 juin 1868. En drap bleu de ciel fermant par six brandebourgs en tresse carrée de laine blanche. Collet bleu de ciel, passepoil garance, parements, en pointe, garances et tresse plate pour souligner le parement. Ganses d’épaule en tresse blanche, boutons grelots en étain avec numéro du régiment.
La réforme concerne aussi les régiments de chasseurs avec une tunique-dolman relativement identique.
Les trompettes arborent un galon de laine tricolore au collet et au dessus du parement de manche.
La transition se fait doucement, la nouvelle tunique-dolman n’est d’abord portée que par les 1er et 8ème régiments de hussards. L’auteur note d’ailleurs qu’en 1870, seul un tiers de la troupe porte le nouvel effet.

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Image_41
(réduction d'une tunique dolman d'un maréchal des logis par P. Benigni d'après une pièce de la collection Raoul et Jean Brunon. Le Passepoil n°1 1937)

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Image_40
(Cavaliers du 1er régiment de hussards en grande tenue, P. Benigni.  Le Passepoil n°1 1937)

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Pasted10
(Lieutenant du 1er régiment de hussards à la charge de Sedan du 1er septembre 1870, P. Benigni. Le Passepoil n°1 1937)

L’uniforme est donc simplifié, mais cette simplification n’enlève rien au panache de nos cavaliers, la tunique-dolman des officiers en est un bel exemple. À la différence de la troupe les tresses carrées sont en argent.

Les débuts de la IIIème République achèvent la réforme de l’uniformisation des tenues des cavaliers de la légère entreprise par le maréchal Niel. Tous les régiments finissent par porter le même habit et le même code couleur.

Malgré son utilisation courte, la tunique-dolman se retrouve dans les tous premiers temps des uniformes de la cavalerie légère de la IIIème République. Pour tenter d'écouler les stocks au milieu des nouveaux dolmans, elle est modifiée : une rangée de boutons est rajoutée de part et d’autres des extrémités des tresses du devant (circulaires du 24 janvier 1872)

Le 19 janvier 1872 un nouveau dolman est adopté pour la troupe, les adjudants, officiers et la musique de la cavalerie légère (chasseurs à cheval et hussards), c’est le premier dolman d’une coupe qui sera reprise par quasiment toutes les armes dans les années à venir.

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Image_52
(Le dolman modèle 1872 de cavalerie légère. Description des effets d'habillement de 1879)

La loi du 1er juillet 1900 supprime le dolman dans les régiments de cavalerie légère, comme à chaque fois, la décision n'empêche pas de voir le dolman après cette date. Une loi du 23 mars 1903 oblige les différents corps à ne commander que des effets du nouveau modèle pour accélérer l'uniformisation des tenues. Des photographies montrent encore le dolman porté par des éléments de cavalerie légère dans les toutes premières semaines de la guerre, soulignant ainsi le temps qu'il a fallu pour remplacer un vêtement confectionné et distribué depuis 1872.

I. La cavalerie métropolitaine

A. Les régiments de hussards

   - Officiers :

Le dolman est en drap fin bleu de ciel, se fermant droit sur la poitrine par neuf brandebourgs de tresse carrée en poil de chèvre noir. Le dolman est bordé d’une soutache en poil de chèvre noir. Collet et pattes de collet en drap du fond, chiffres brodés en cannetille d’argent. Le collet est bordé de la même soutache en poil de chèvre noir. Sur les manches, galon de soutache d’argent en trèfle. Parements en drap du fond arrêté par un galon hussard en poil de chèvre noir en pointe. Sur les épaules, une tresse fine de deux brins en poil de chèvre noir terminant par un trèfle cousu au niveau de la couture d’épaule, il s’attache à l’autre extrémité par un petit bouton.
La soutache de poil de chèvre noir suit les deux coutures latérales dans le dos, elle se divise dans le bas du dos en deux arcs à trois brins de soutache finissant en trèfle. Deux boutons sont placés au niveau des arcs. Sur les côtés se trouvent deux fentes de 170mm bordées de la soutache en poil de chèvre noir terminant sur son sommet par un trèfle. Celle de gauche est ouverte pour le passage de la bélière de sabre, elle peut se refermer par deux petits boutons. Celle de droite est simulée.
Le dolman est entièrement doublé en satin de chine noir.
Les boutons sont de couleur argent et lisses, une rangée pour fermer le dolman et une rangée de boutons aux extrémités externes des brandebourgs.

Le 24 juillet 1883 une modification des tresses d’épaule introduit les brides amovibles de petite et de grande tenue du modèle adopté par l’artillerie.
En petite tenue elles sont en poil de chèvre noir et formées de 4 brins pour les officiers subalternes et 6 brins pour les officiers supérieurs.
Pour la grande tenue, les brides sont toujours à 4 et 6 brins suivant le grade mais en ganse d’argent brillant pour les officiers subalternes et en cannetille d’argent mat pour les officiers supérieurs.
Ces brides sont doublées en drap du fond.

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Image_42
(Dolman Mdle 1872 d'officier. Cours de coupe du tailleur de Paris par F. Ladevèze et Chiberre)

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 August10
(Lieutenant des hussards, A. Legras)


Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Image_44
(Collet des officiers des hussards d'après la Description des effets d'habillement de 1879. On remarquera l'erreur de couleur de la soutache de bordure du collet, ici blanche alors qu'elle devrait être noire)

Deux éléments du dolman vont évoluer jusqu’à sa suppression sans suivre des directives officielles.
Premièrement le collet, en 1872 il est plutôt discret, très échancré et arrondi à ses bords. Tout en gardant cette forme il va tout de même évolué dans sa hauteur, légèrement, jusqu’à la fin des années 1880. À partir de là, on peut observer des collets fermant droit et surtout de plus en plus haut, la taille réglementaire restant la dernière soulignée par la modification de 1883 soit 30mm, de nombreux dolmans montrent des dimensions supérieurs.

Deuxièmement la couleur du drap, bien que le tableau synoptique de 1872 indique un bleu de ciel, cette couleur de drap est finalement assez foncée au début, suivant une chronologie quasi-similaire à celle du collet, le bleu devient de plus en plus clair avec le temps prenant parfois des allures de blanc sur les photos d’époque.

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Image_45
(Dolman du lieutenant Ouy, il a servi au 1er régiment de hussard de 1896 à 1900, on peut observer le collet droit assez haut et la couleur claire du drap correspondant parfaitement à cette période. Vente militaria 2016 De Baecque & Associés à Lyon, https://debaecque.auction.fr/_fr/lot/france-dolman-d-rsquo-officier-de-hussard-dolman-de-lieutenant-du-1er-regiment-de-9655807#.Xpi1gS9Pjwc)

  - Adjudants :

Le dolman des adjudants est identique à celui des officiers. La décision du 17 janvier 1873 souligne les particularité du dolman des adjudants avec un galon de la couleur du métal opposé aux boutons.
Le texte ne mentionne pas de soie rouge, il est probable que la modification du galon des adjudants de cavalerie avec l’adjonction d’un tiers de soie rouge ait eu lieu en même temps que celle des officiers d’artillerie et du train des équipages en 1884 (voir les parties concernées)
À partir de 1883 les adjudants portent pour toutes les tenues les brides d’épaules de petite tenue des officiers subalternes.

   - Sous-officiers :

Le dolman des sous-officiers est semblable à celui de la troupe mais il est confectionné en drap de sous-officier (23 ains) . Le galon de grade est argent.

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Produi27
(Dolman d'un maréchal des logis du 4ème hussards, confection tailleur avec épaulettes amovibles. Bertrand Malvaux, https://www.militaria-1418-3945.com/fr/p/23284/dolman-d-un-marechal-des-logis-du-4eme-regiment-de-hussard-verdun-reims-modele-1872-1884.html)

   - Troupes :

Le dolman de la troupe est semblable dans sa coupe au dolman des officiers, il est confectionné en drap 19 ains. Les brandebourgs sont formés de tresses de deux brins de laine blanche. Les bords du dolman, du collet, les coutures dorsales et le parement des manches sont soulignés par une soutache de laine blanche.
Les chiffres sur les pattes de collet sont en drap garance. Les boutons sont formées d’une coquille en étain serti sur un culot de cuivre. Le dolman est entièrement doublé en toile de coton écrue.

Le dolman est de nouveau décrit au n°14 du JMO de 1884, n’ayant pu consulter la description originale de 1872 il est assez difficile de pouvoir comparer ces deux descriptions. Cependant, l’article « Les hussards de la 3e République » de Louis Delpérier dans le magazine Uniformes N°268 nous permet d’entrevoir les modifications. D’abord le collet dont la hauteur est revue à 35mm, sa rigidité est modifiée par l’adjonction d’une couture en soie bleu de ciel en son milieu. Le diamètre des boutons est porté à 17mm.

Le dolman connait une dernière modification le 5 juillet 1894 concernant les fentes latérales, leur hauteur est modifiée à 270mm et la forme en tresse au sommet de la fente est supprimée.
Il semblerait aussi qu’avec la suppression de la giberne et l’adoption des nouvelles cartouchières obligeant le port du ceinturon par dessus le vêtement, la fente de gauche, devenue obsolète pour le passage de la bélière de sabre, ait été cousue comme celle de droite, à partir de ce moment-là, dans les ateliers de fabrication (je n’ai pas trouvé de texte, c’est une observation sur la plupart des dolmans ayant une date de fabrication après 1894 que j’ai pu observer).

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Image_57
(Collet du dolman. Description des effets d'habillement de 1879)

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Image_50
(Brigadier des hussards au premier plan et cavalier au second. Lithographie Auguste Louis Victor de Moltzheim)

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Produi28

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Produi29

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 13e_hu10
(Détail du collet avec la modification de 1884, la couture de soie bleu au centre est bien visible. Bertrand Malvaux, https://www.militaria-1418-3945.com/fr/p/25411/uniforme-d-un-cavalier-du-13eme-regiment-de-hussards-de-dinan-troisieme-republique.html)

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Dolman16
(Dolman d'un brigadier fourrier du 3e hussards d'une confection tailleur particulièrement soignée et tardive, le drap est clair et le collet mesure 50mm, les chiffres sont en poil de chèvre écarlate. Bertrand Malvaux, https://www.militaria-1418-3945.com/fr/p/20489/dolman-d-un-brigadier-fourrier-du-3eme-regiment-de-hussard-de-senlis-modele-1872-modifie-1887-1899.html)

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Ee600c10
(Dolman d'un cavalier du 8ème hussards. Fabrication tardive de 1895, les brides d'épaules sont à 4 brins et non plus deux, le collet mesure 40mm, les chiffre sont cousus sans pattes de collet. Collection personnelle)

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 E57b1210
(Détail du dos du dolman. Collection personnelle)

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Fc8ef810
(La modification des fentes latérales de 1894 est appliquée, elles mesurent bien 270mm et le trèfle du dessus a été supprimé. Entre autre, la fente de gauche n'est plus ouverte. Collection personnelle)

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 F9e9a810
(Doublure interne en toile de coton. Collection personnelle)

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 8b80ea10
(Sur le côté droit, marquage du régiment et lettrage HI indiquant une utilisation pour la réserve ou la territoriale. Collection personnelle)

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 1f03f010
(Sur le côté droit un numéro de maticule 644 et le cachet de la commission daté du 25 novembre 1895, de 1893 à 1913 le 8e hussards se trouve en garnison à Verdun. Collection personnelle)

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 27c98310
(Au dos on trouve le cachet avec les dimensions du vêtement ainsi que le marquage du fabricant juste en dessous. Collection personnelle)

B. Les régiments de chasseurs de France (chasseurs à cheval)

  - Officiers

Dolman semblable à celui des officiers des hussards sauf les modifications suivantes :

Collet et pattes de collet en drap garance

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Chasse10
(Capitaine du 2ème chasseurs à cheval en dolman et pelisse (la drap foncé correspond aux premières teintes). A. Legras)

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Image_46
(Collet des officiers des chasseurs à cheval. Description des effets d'habillement 1879)

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Ensemb10

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Ensemb11

  - Adjudants :

Dolman semblable à celui des adjudants des hussards sauf les modifications suivantes :

Collet et pattes de collet en drap garance.

  - Sous-officiers

Dolman semblable à celui de la troupe sauf les modifications suivantes.

Confectionné en drap 23 ains de sous-officier. Galon de grade argent.

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Ensemb12
(Dolman du maréchal des logis fourrier Arthur Randu du 3e chasseurs à cheval. Bertrand Malvaux, https://www.bertrand-malvaux.com/fr/p/5560/ensemble-du-marechal-des-logis-fourrier-arthur-randu-du-3e-chasseurs-a-cheval-de-moulins.html)

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Ensemb13

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 97239a10
(Dolman "possiblement" attribué au maréchal des logis Pierre-Frédéric Scheffter du 12e chasseurs à cheval. Ce dolman d'une fabrication tailleur montre un collet particulièrement haut de 60mm. Collection personnelle)

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Ae60d410
(L'intérieur montre une doublure allégée dans le dos certainement pour les saisons chaudes. Le collet est renforcé d'une pièce de carton épaisse ce qui lui confère une certaine rigidité, bien visible ici, le haut du dolman se tient tout seul. Collection personnelle.)


   - Troupes :

Dolman semblable à celui des chasseurs à cheval sauf les modifications suivantes :

Brandebourgs en tresse de laine blanche. La soutache de laine qui borde le dolman, le collet, les coutures latérales et dorsales est noire.
Tresses d’épaules sont en laine noire.
Collet et pattes de collet en drap bleu de ciel, chiffres en drap garance.

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Image_48
(Cavalier de 1re classe du 13e chasseurs à cheval. Lithographie Auguste Louis Victor de Moltzheim)

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Image_49
(Collet de la troupe et des sous-officiers. Description des effets d'habillement 1879)

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Produi31

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Produi30


C. Les régiments de dragons

Les dragons sont les derniers régiments de cavalerie à adopter le dolman à l’été 1883. La décision ministérielle du 24 juillet donne la description du dolman des officiers et adjudants et la loi du 31 juillet 1883 remplace la tunique par le dolman pour la troupe, ce dernier document ne donne que la couleur du drap du fond (bleu foncé), la description plus complète sera publiée le 11 février dans la description du dolman de cavalerie avec le tableau synoptique.

Le dolman est modifié le 30 octobre 1884 (collet et parement) pour les officiers, sous-officiers et la troupe.

Paradoxalement à l’adoption tardive, les officiers des dragons sont les premiers à devoir remplacer leur dolman par une nouvelle tunique (du modèle de la tunique des officiers des cuirassiers de 1883) et cela le 7 janvier 1892. Ce nouveau vêtement est rendu obligatoire pour la grande tenue au 1er janvier 1893, les officiers peuvent user leur dolman en petite tenue jusqu’à une date à déterminer.
Un an plus tard, le 29 avril 1893, les adjudants suivent le pas en adoptant la nouvelle tunique, à effet immédiat pour les nouvelles promotions ou après usage complet du dolman pour les adjudants d’active.

Le dolman des sous-officiers et de la troupe est remplacé par la tunique par la loi sur la modification de la tenue de cavalerie du 1er juillet 1900.

  - Officiers

Le dolman est semblable à celui des officiers de cavalerie sauf les modifications suivantes :

En drap bleu foncé (noir). Collet droit, garance, bordé d’une soutache en poil de chèvre noir, pattes de collet en drap du fond et chiffres brodés en cannetille d’argent.
Parements garances en pointe avec galon hussard en poil de chèvre noir qui souligne la pointe. 

Le dolman des dragons introduit pour toute la cavalerie les brides d’épaules amovibles en tresse. Celles des dragons sont doublées en drap du fond. Elles reprennent les caractéristiques à 4 et 6 brins suivant le grade.
Galon de grade en soutache d’argent.
Pour la petite tenue, en poil de chèvre noir
Pour la grande tenue, argent brillant pour les officiers subalternes et argent mat pour les officiers supérieur.

La décision du 29 octobre 1884 modifie le dolman, le collet devient blanc avec pattes de collet en drap du fond. La soutache de bordure du collet est supprimée. Le parement en pointe garance est supprimé, modifié par un parement en drap du fond, dont la ponte est simulée par un galon hussard en poil de chèvre noir.

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Legras11
(Lieutenant du 17e dragons avec dolman modifié. Lithographie A. Legras)

   - Adjudants :

Le dolman est identique à celui des officiers sauf les modifications suivantes :

Galon de grade en soutache d’or mêlée d’un tiers de soie rouge.
Pour toutes les tenues, brides d’épaules d’officiers subalternes en petite tenue.

  - Sous-officiers

Le dolman est identique à celui de la troupe mais en drap de sous-officier (23ains). Galon de grande argent.

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Drg_md10
(Dolman d'un maréchal des logis du 30e dragons, Le cachet de la commission est daté de 1902, montrant ainsi l'écoulement des stocks après la suppression du dolman. Bertrand Malvaux, https://www.militaria-1418-3945.com/fr/p/30054/dolman-d-un-marechal-des-logis-du-30-eme-regiment-de-dragons-de-sedan-modele-1884-troisieme-republique.html)


  - Troupes :

Le dolman est semblable à celui des officiers mais en drap de laine de troupe 19 ains. Les brandebourgs et la soutache de bord sont en laine noire.

Le dolman suit la même chronologie pour la modification de la couleur du collet et des parements de manche. À la différence du parement des officiers, celui de la troupe est simulé en pointe par une soutache de laine noir formant une boucle et non un galon hussard.
Collet blanc après modification avec pattes de collet en drap du fond et chiffres en drap garance.
Les tresses d’épaule sont formées de deux brins de soutache de laine noire.
Boutons identiques à ceux du dolman de la cavalerie légère. Le dolman est entièrement doublé en toile de coton.
Le galon en pointe, façon cul-de-dé en laine garance.

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Image_51
(Cavalier de 1re classe. Galot et Robert, Les uniformes de l'armée française : La cavalerie)

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Produi33

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Produi32

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 461b7110
(Dolman d'un brigadier du 19e dragons. Collection DRAGON06)

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 83b0a310
(Détail du collet et des pattes. Collection DRAGON06)

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Ab198210
(Détail du galon de laine garance façon cul-de-dé. Collection DRAGON06)

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 02910510
(La tresse d'épaule de deux brins. Collection DRAGON06)

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 62eaf610
(Tampon de régiment dans la doublure côté droite au dessus de la poche portefeuille. Collection DRAGON06)

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 7d869310
(Cachet de la commission de réception de Lyon dans le côté gauche, 22 décembre 1888, le "C" est la lettre de compagnie. Collection DRAGON06)

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 5e13ec10
(Dans le dos, tampon H.S indique que le dolman avait été retiré du service. Collection DRAGON06)


II. La cavalerie de l'Armée d'Afrique

A. Les régiments de chasseurs d'Afrique

Sous le Second Empire, le dolman est introduit pour la troupe en 1862.

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Image_53
(Planche du dolman de la troupe, JMO de 1862)

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Produi35
(Dolman du 4e chasseurs d'Afrique, la forme des galons et des chevrons sont des éléments qui seront repris sous la IIIe République. Bertrand Malvaux, https://www.bertrand-malvaux.com/fr/p/23642/uniforme-dolman-pantalon-basane-et-casquette-du-4eme-regiment-de-chasseurs-d-afrique-second-empire.html)

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Produi34
(Détail du dos, on peut apercevoir un travail soigné pour un élément de la troupe, ce type d'hongroise se retrouvera sur quelques dolmans après 1872 mais uniquement chez les officiers. Bertrand Malvaux, https://www.bertrand-malvaux.com/fr/p/23642/uniforme-dolman-pantalon-basane-et-casquette-du-4eme-regiment-de-chasseurs-d-afrique-second-empire.html)

Les officiers portent un vêtement connu sous le nom de « spencer », il a la particularité de comporter des brandebourgs flottants fermant par des boutons « olive ».

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Spence11
Le dolman, dit "spencer" d'un capitaine des chasseurs d'Afrique, le premier brandebourg attaché dans le dos, souligne l'appellation de "brandebourg flottant", non cousu à la veste. Bertrand Malvaux, https://www.bertrand-malvaux.com/fr/p/5801/dolman-de-capitaine-de-chasseur-d-afrique-second-empire.html)

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Produi36
(Si le dolman de la troupe est légèrement décoré, les effets des officiers sont richement agrémentés de chamarrures. Bertrand Malvaux, https://www.bertrand-malvaux.com/fr/p/5801/dolman-de-capitaine-de-chasseur-d-afrique-second-empire.html)

Ce vêtement est officiellement remplacé en 1862 contre un dolman avec des brandebourgs fixent à trois rangées de boutons dont celle du centre permet de fermer le vêtement, le spencer se rencontre encore au tout début de la IIIème République cependant.
Les dolmans des officiers sont richement décorés de nombreuses chamarrures.

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Chass_11
(Le dolman Mdle 1862, d'un lieutenant du 1er chasseurs d'Afrique. Bertrand Malvaux, https://www.bertrand-malvaux.com/fr/p/25821/dolman-de-lieutenant-du-1er-regiment-de-chasseurs-d-afrique-second-empire.html)

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Chass_10

Petit point sur ces décorations, si sous la IIIe République les chamarrures sont reconnues comme des décorations fantaisie pour les officiers servant en Afrique, elles sont tout à fait réglementaires sous le Second Empire.

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Pasted11
(Détail des chamarrures de poitrine, entre chaque brandebourg, JMO 1862)

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Pasted12
(La décoration dorsale, JMO 1862)

Les modifications apportées sous la IIIème République vont surtout simplifier leur uniforme. L'article 65 de la modification de 1873, pour les officiers, soulignent ainsi "Il n'y est ajouté sur les devants non plus que le dos aucune chamarrure ni ornement quelconque".

Les régiments adoptent le nouvel effet le 28 février 1873, un an après la cavalerie légère métropolitaine. Le dolman est du modèle 1872 pour la troupe, les sous-officiers et les officiers.
Les chasseurs d’Afrique suivront la même chronologie de modification que la cavalerie légère.

Le dolman est supprimé par la loi du 1er juillet 1900 et continuera a être employé jusqu’à usure complète des stocks.

   - Officiers :

Le dolman est semblable à celui des officiers des chasseurs à cheval sauf les modifications suivantes :

Collet jonquille, la description de 1873 ne mentionne pas de pattes de collet mais celle de 1883 oui, elles sont en drap jonquille et les chiffre sont brodés en cannetille d’argent.

Jusqu’à la modification de 1883, les épaules sont ornées d’un trèfles à deux brins de soutache de poil de chèvre noir. La pointe du trèfle est cousu au niveau de la couture d’épaule, l’extrémité inverse se ferme par un bouton cousu à quelques centimètres du collet.
En 1883 les brides d’épaule amovibles sont adoptées reprenant les même spécificités que celles de la cavalerie légère, elles sont doublées en drap bleu de ciel.

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Image_58
(Chef d'escadrons des chasseurs d'Afrique. Lithographie Auguste Louis Victor de Moltzheim)

   - Adjudants :

Le dolman des adjudant est semblable à celui des officiers et suit en tout point les spécificités décrites pour les adjudants de cavalerie légère plus haut.

    - Sous-officiers :

Le dolman est semblable à celui de la troupe mais en drap 23 ains. Le galon des manches est argent.

   - Troupes :

Le dolman est semblable à celui de la troupe des chasseurs à cheval sauf les modifications suivantes.

Collet jonquille, pattes de collet (non décrite en 1873 mais présentent en 1884) jonquilles et chiffres en drap bleu de ciel. Le galon au manche est garance.

Le dolman suit les modifications de la cavalerie légère en 1884 et 1894 (voir plus haut)

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Image_55
(Collet de la troupe, à noter qu'il devrait être bordé d'une soutache de laine noir. Description des effets d'habillement de 1879)

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Image_56
(Boutons du dolman. Description des effets d'habillement de 1879)

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Image_54
(Dolman d'un cavalier du 6e chasseurs d'Afrique. Vente "Algérie" Hôtel des ventes du Château de 2012, Versailles, https://www.osenat.com/lot/12121/2416279?offset=100&)


B. Les régiments de spahis

Les officiers du cadre français des régiments de spahis portent pour la grande tenue un dolman "spencer" d'un modèle similaire aux officiers des chasseurs d'Afrique mais en drap garance. Ce vêtement est adopté en 1842, il est confirmé par la modification des uniformes de 1858. Bien qu'il est décrit avec 6 brandebourgs "flottants", on en trouve 7 dans la pratique.

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 C69c3010
(Dolman d'un capitaine des spahis)

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Spence12
(Lieutenant des spahis vers 1868. E. Grammont)

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Photo_10
(Photo cdv d'un lieutenant des spahis)

Ce vêtement est porté jusqu'en 1873, date de l'introduction du nouveau dolman pour les officiers du cadre français par la décision ministérielle du 12 avril 1873.
Le dolman est supprimé par la décision du 22 décembre 1900.

  - Officiers du cadre français :

Le dolman est semblable à celui des officiers de cavalerie légère sauf les modifications suivantes :

Collet et parements en drap garance. Tous les boutons du dolman sont des olives en poil de chèvre noir. Le galon est en or. Trèfles d'épaules cousus à la couture de la manche et maintenus par un bouton "olive" à l'autre extrémité.
Il n'est pas fait mention des chiffres brodés, le capitaine De Reynaud ci-dessous n'en porte pas au collet.

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 France12
(Capitaine Henry de Reynaud de Villeverd au 2e spahis vers 1875, il porte le dolman décrit en 1873 avec les boutons "olive". Hussards-photo, avec une biographie complète de l'officier, http://www.hussards-photos.com/France/France_CDV_Spahi_Reynaud.htm)

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Image_59
(Sous-lieutenant des spahis au second plan, dolman avec boutons "olive" et parements garance. Lithographie Auguste Louis Victor de Moltzheim)

La décision ministérielle du 24 juillet 1883 introduit les brides d'épaule amovibles. En poil de chèvre noir pour la petite tenue et en cannetille d'or brillant pour la grande tenue des officiers subalternes et or mat pour les officiers supérieurs.
La description mentionne des boutons dorés cette fois-ci en remplacement des boutons olives. Ces boutons sont lices.

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 16350810
(Ensemble d'un colonel du 4e Spahis. Photographie IMOUCHAR que je remercie. Musée Saharien du Crès)

Note sur les pattes de collet, chiffres brodés du régiment et les parements. La description de 1873 ne mentionne pas de pattes de collet ni de chiffres de régiment. Celle de 1883, générale à la cavalerie légère, aux chasseurs d'Afrique et spahis indique des pattes de collet de la couleur du drap du fond. L'uniforme ci-dessus de colonel montre des chiffres brodés à même le collet garance. Peu de détail sur ces éléments dans les textes que j'ai consulté.

Différentes photographies d'officiers sur le site http://military-photos.com/histo2spah.htm, montrent pour le colonel Henry Blanc un collet sans pattes et avec chiffres seuls brodés et pour le chef d'escadrons Gustave Landras un collet toujours sans pattes mais avec le croissant en plus des chiffres.

Pour les parements le texte de 1873 les mentionne en drap garance. Le texte de 1883 ne fait état d'aucune modification les concernant.
Ils sont en drap du fond sur l'ensemble du colonel du Musée Saharien et la photographie du colonel Henry Blanc montre aussi des parements en drap du fond. Sur cette page http://military-photos.com/histo1spah.htm, le lieutenant Mollerat du Jeu porte aussi des parements en drap du fond (bleu de ciel).

La lithographie d'Auguste Louis Victor de Moltzheim présentée ci-dessus montre au second plan un sous-lieutenant avec des parements garances comme à la description de 1873, il porte le dolman avant 1883 avec les boutons "olive". Il se peut qu'un texte officiel que je n'ai pas consulté ait modifié la couleur des parements avant 1883.

III. Les services de cavalerie

A. Les compagnies de cavalerie de la remonte

Les compagnies de cavalerie de la remonte vont connaitre en tout trois modèles de dolman sous la IIIème République. Le premier n'est autre que le modèle adopté sous le Second Empire, encore en usage tardif après 1870.

  - Le dolman modèle 1855 :

Ce modèle est adopté au règlement du 3 juillet 1855 et confirmé au règlement du 20 novembre 1858.

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 1855-110
(Planche du Journal Militaire officiel de 1855)

Pour la troupe et les sous-officiers le drap est bleu foncé, les tresses sont en laine blanche et la tresse plate qui borde les côtés et le dos est blanche.
Il ferme par 6 brandebourgs sur le devant. L’extrémité extérieur de chaque brandebourg se termine en trèfle sur lequel est cousu un bouton.
Les épaules ont chacune un bouton près du col, celui de gauche pour la banderole de giberne, celui de droite par symétrie. Il n'y a pas de trèfles d'épaule.
Les boutons sont en étain avec le numéro de compagnie.
Le collet est en drap du fond bordé de tresses plates blanches. Il ne comporte pas de pattes de collet et de numéro de compagnie.
L’arrière des manches est fendu sur quelques centimètres avec une fermeture par petits boutons.

Les adjudants font usage d’un dolman similaire mais avec trois galons d’argent de sous-officier sur chaque bras.

Les officiers font usage d’un dolman assez similaire mais en drap fin. Ils ont un dolman pour la petite tenue avec des tresses en poils de chèvre noir et un dolman pour la grande tenue avec des tresses en argent.
Sur les deux dolmans, le galon de manche forme en noeud hongrois en argent.

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 64630110
(Un cavalier a premier plan et un lieutenant en grande tenue au second, le cordon est supprimé en 1868. Par Armand Dumaresq, utilisé par Louis Delpérier pour illustrer son article sur les cavaliers de la remonte entre 1852 et 1870 dans un numéro de Tradition)

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Produi38

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Produi37

 - Le dolman modèle 1875 :

Le dolman est modifié une première fois par la modification du 11 décembre 1875.

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Image_60
(Dolman modèle 1875, troupes et sous-officiers, Description des effets d'habillement 1879)

Troupes

Le dolman conserve la couleur des éléments du précédent vêtement. Les principaux changements sont le nombre (passant de 6 à 7) et le motif des brandebourgs, la suppression de la fente en bas des manches et l’adoption de pattes de collet avec numéro de compagnie. En conséquence les boutons sont lices et ne comportent plus de numéros.
Des trèfles d’épaules sont introduits, formés de deux brins de soutache de laine blanche.

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Remont10
(Cavalier de la remonte avec dolman modèle 1875)

Sous-officier :

Le dolman est identique mais confectionné en drap 23 ains de sous-officier.

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 M0212_10
(Photographie CDV d'un maréchal des logis fourrier de la 2me compagnie de remonte. Collection du Musée de Bretagne, http://www.collections.musee-bretagne.fr/ark:/83011/FLMjo140198)

Adjudants :

Le dolman est semblable à celui des officiers, le numéro est brodé en filé d’argent. Le galon de grade est fait d’une soutache d’or.  

Officiers :

Le dolman des officiers est semblable à celui de la troupe mais en drap fin. Les tresses sont en poil de chèvre noir. Le numéro au collet est brodé en cannetille d’argent. Le galon de grade est fait de soutache d’argent en forme de trèfle comme pour les officiers de la cavalerie légère depuis 1872.
Il n'est plus fait de distinction entre dolman de petite et grande tenue.

  - Le dolman modèle 1872-1884

La description du dolman de la cavalerie du 11 février 1884 modifie le dolman des compagnies de remonte. Ils prennent le dolman du modèle de la cavalerie légère de 1872 incluant les modifications de 1884 plus les spécificités des compagnies de remonte :

Officiers :

Le dolman nouveau modèle est adopté par la décision du 24 juillet 1883, semblable à celui des officiers de cavalerie légère sauf les modifications suivantes :

En drap bleu foncé (noir). Collet et pattes de collet en drap du fond. Le reste est identique. Les brides d’épaule sont doublées en drap du fond.
Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Off_re11
(Capitaine hors cadre du service de remonte. Bien que cette illustration mentionne une tenue 1875, il s'agit bien du dolman mdle 1872 adopté en 1883)

Adjudants :

Le dolman est semblable à celui des officiers mais à cette date le galon de grade contient déjà un tiers de soie rouge.

Sous-officiers :

Le dolman est identique à celui de la troupe mais en drap de sous-officier 23 ains. Le galon de grade est argent.

Troupes :

Dolman semblable à celui des troupes de hussards sauf les modifications suivantes :

En drap bleu foncé. Collet en drap du fond, chiffres de compagnie en drap garance. Le dolman suit la modification de 1894 comme les autres régiments de cavalerie.

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Chomet10
(Le cavalier Eugène Chometon de la 5me compagnie de remonte dont le parcours est retracé ici, https://www.dans-les-branches.fr/blog/genealogie-ancetres/eugene-chometon/)


B. Les vétérinaires

Les vétérinaires vont connaitre bien plus qu’une modification d’uniforme sous la IIIème République.
En 1870 il sont organisés ainsi :

  - Vétérinaires principaux
  - Vétérinaires en 1er
  - Vétérinaires en 2nd
  - Aides-vétérinaires
  - Aides-vétérinaires stagiaires

Leur uniforme est constitué de la tunique du nouveau modèle adopté en 1871 avec broderies en cannetille et paillettes d'argent au collet. Ces broderies sont parmi les éléments permettant une distinction dans la hiérarchie et l’organisation.
Elles ont évolué sous le Second Empire, le modèle en cours après 1870 reste celui du 29 mars 1860.
La loi du 13 mars 1875 relative à la constitution des cadres et des effectifs de l’armée d’active et de la territoriale modifie l’organisation des vétérinaires ajoutant une distinction entre vétérinaire principal de 1re classe et de 2e classe.

Cette décision pousse à la modification de l’uniforme pour faire la distinction entre les deux classes de vétérinaires principaux. La nouvelle broderie est introduite par la décision ministérielle du 24 août 1875. Il est décidé que les vétérinaires principaux de 2nd classe conserveront la broderie unique des vétérinaires principaux (organisation avant 1875), une nouvelle broderie est créée pour les vétérinaires principaux de 1re classe. Elle se compose de la même broderie que celle des vétérinaires principaux de 2e classe mais comprend une baguette supplémentaire dans le dessin (voir ci dessous)

Le décret du 30 août 1875, sans aucune assimilation aux grades de l’armée, stipule tout de même en ce qui concerne les prérogatives, que les vétérinaires prennent rang comme suit :

Vétérinaire principal de 1re classe : après le lieutenant-colonel
Vétérinaire principal de 2e classe : après le commandant
Vétérinaire en 1er : après le capitaine
Vétérinaire en 2nd : après le lieutenant
Aide-vétérinaire : après le sous-lieutenant

Les vétérinaires connaissent une première modification de l’uniforme le 24 juillet 1883 avec l’adoption du dolman en remplacement de la tunique.

Le dolman est  identique à celui des officiers des dragons sauf les modifications suivantes :

Collet en velours grenat sans tresses d’encadrement. Parements de manche droit, hauteur de 70mm en velours grenat. Les boutons sont ceux du modèle en usage à ce moment-là (décision du 28 mars 1854) représentant deux branches de sauge formant une couronne autour desquelles est placée la légende « VETERINAIRES MILITAIRES »

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Bouton11
(Uniformes des officiers généraux, officiers sans troupes et employés militaires 1892)

Les épaules sont ornées d'une pattes avec une branche de sauge brodée en argent pour la grande tenue et d'une bride faite de deux ganses de poil de chèvre noir, torsadées pour la petite tenue avec deux boutons du petit module.

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 2paule10
(JMO de 1860)

Les vétérinaires n’ayant pas d’assimilation aux grades militaires, les manches ne comportent pas de galons. la distinction se fait comme pour les anciennes tuniques en reprenant les broderies en usage. Les planches suivantes proviennent du Journal Militaire officiel de 1860, je remercie bothrops atrox de les avoir partagé.  

    - Vétérinaire principal de 1re classe :

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Image_70
(D'après la planche du JMO de 1860)

    - Vétérinaire principal de 2e classe :

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Vzotzo10
(JMO 1860)

     - Vétérinaire en 1er :

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 V_en_110
(JMO 1860)

    - Vétérinaire en 2nd :

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 V_en_211
(JMO 1860)

    - Aide-vétérinaire :

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Aide_v10
(JMO 1860)

    - Aide-vétérinaire stagiaire :

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Aide_s10
(JMO 1860)

Le décret du 8 juillet 1884 assimile les vétérinaires militaires aux officiers des corps de troupe. Le dolman est modifié comme suit :

Les broderies distinctives sont supprimées. Le collet est orné d’un écusson en drap du fond sur lequel est brodé en cannetille d’argent et paillettes un attribut fait de deux branches de sauge croisées et inclinées.

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Collet22
(Uniformes des officiers généraux, officiers sans troupes et employés militaires 1892)

La distinction se fait par le grade aux manches. Il est fait d’un galon d’argent en traits côtelés de 6mm de largeur.
         
- Vétérinaires principaux 1re classe : 5 galons, le deuxième et le quatrième sont en or
- Vétérinaires principaux 2me classe : 4 galons
- Vétérinaires en premier : 3 galons
- Vétérinaires en second : 2 galons
- Aides-vétérinaires : 1 galon
- Aides-vétérinaires stagiaires : Aucun galon

Les pattes d’épaule de grande tenue sont modifiées. Une distinction est faite entre celles des vétérinaires principaux et les autres. Le dessin consiste toujours dans une branche de sauge, légèrement modifiée. Elle comporte toujours un petit bouton.

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Epaule10
(Uniformes des officiers généraux, officiers sans troupes et employés militaires 1892)

Les brides d’épaule de petite tenue sont très légèrement modifiées, leur largeur totale passant de 30 à 24mm.

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Beau-e11
(Dolman d'un vétérinaire en premier, ancienne vente Ebay)

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Beau-e10
(Vu de dos)

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Beau-e13
(Détail de la broderie du collet)

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Beau-e14
(Patte d'épaule de grande tenue)

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Beau-e15
(Galons de grade d'un vétérinaire en 1er)

Le 20 octobre 1899 la modification à la description des uniformes des officiers généraux, officiers sans troupes et employés militaires supprime les articles sur le dolman pour décrire la nouvelle tunique.

(La fin du dossier est à la suite)


Dernière édition par Catalan le Jeu 23 Avr 2020 - 12:52, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sylvain



Nombre de messages : 647
Localisation : Haute-Savoie
Date d'inscription : 04/04/2008

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Empty
MessageSujet: Re: Le dolman dans l'armée française 1872-1914   Le dolman dans l'armée française 1872-1914 EmptyVen 17 Avr 2020 - 21:48

Salut Loïc,
Merci pour ces dossiers très bien documentés et intéressants Wink
A+
Revenir en haut Aller en bas
zabmarcus

zabmarcus

Nombre de messages : 630
Age : 45
Localisation : Au sud du nord de l'est presque à l'ouest
Date d'inscription : 23/12/2019

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Empty
MessageSujet: Re: Le dolman dans l'armée française 1872-1914   Le dolman dans l'armée française 1872-1914 EmptySam 18 Avr 2020 - 9:20

Bonjour,
Merci beaucoup pour ce partage de connaissances
Impatient de voir la partie cuirassier en cour......
A bientôt
Revenir en haut Aller en bas
Catalan

Catalan

Nombre de messages : 780
Age : 29
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 26/02/2013

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Empty
MessageSujet: Re: Le dolman dans l'armée française 1872-1914   Le dolman dans l'armée française 1872-1914 EmptySam 18 Avr 2020 - 12:35

Bonjour,

Merci pour ces premiers retours, je savais bien que la partie sur la cavalerie allait attirer plus de monde !

zabmarcus, malheureusement cette partie est terminée, seuls les officiers ont eu l'autorisation de porter le dolman mais je n'ai trouvé aucune représentation d'un officier en dolman du coté des artistes de l'époque, ni même en photographie. Dans les photos de groupe d'officiers des cuirassiers les rares dolmans sont ceux des vétérinaires bien identifiables.

J'en profite donc pour souligner que ces différents posts sont aussi là pour permettre aux membres de partager leurs pièces de collection (dolman, photographies, illustrations).
Si jamais un membre avait une illustration ou photographie d'un officier des cuirassiers en dolman bounce cheers

Je devrais avoir le temps de publier les autres parties pendant le reste du confinement
Revenir en haut Aller en bas
verdun19

verdun19

Nombre de messages : 5463
Localisation : À gauche, non l'autre gauche, trop loin, à droite, encore à droite, voilà. Non plus bas, ici, non là.
Date d'inscription : 12/04/2009

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Empty
MessageSujet: Re: Le dolman dans l'armée française 1872-1914   Le dolman dans l'armée française 1872-1914 EmptySam 18 Avr 2020 - 14:42

Pour les cuirassiers, il s'agit du classique (et éphémère) dolman sans tresses, ces derniers n'ont jamais eu de dolman à brandebourgs sous la 3e rep.

fetealcool
Revenir en haut Aller en bas
Catalan

Catalan

Nombre de messages : 780
Age : 29
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 26/02/2013

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Empty
MessageSujet: Re: Le dolman dans l'armée française 1872-1914   Le dolman dans l'armée française 1872-1914 EmptySam 18 Avr 2020 - 15:20

Bonjour verdun19

Je n'ai consulté qu'un texte officiel dans mes sources sur le dolman sans tresses de la cavalerie légère. C'est la décision ministérielle du 27 janvier 1898 évoquant et décrivant ce nouvel effet. Pour les officiers des dragons (qui n'ont plus le dolman depuis 1892) et des cuirassiers le même document parle d'une tunique à poches.

J'ai bien des articles de presse de février 1881 qui parlent d'un essai dans la cavalerie (au sens large) d'un dolman sans tresses et un autre de février 1882 toujours pour un dolman sans tresses mais pour les dragons seulement. En lien avec la DM de 1898 je pensais qu'il s'était écoulé un temps certain entre les essai et l'autorisation officielle.

Ma source qui cite les textes de 1881 et 1882 pour le "dolman" des cuirassiers est le numéro hors série n°5 d'Uniformes sur les cuirassiers de 1845 à 1918. Comme le dolman à tresses est toujours cité comme simple "dolman" et le dolman sans tresses est toujours évoqué "sans tresses" j'en avais déduis qu'il s'agissait d'un dolman avec brandebourgs.

J'imagine qu'il existe un document réglementant le dolman sans tresses avant mai 1881 et que je n'ai pas consulté ?

Merci pour l'intervention, d'autant plus si elle permet de corriger une erreur !
Revenir en haut Aller en bas
bothrops atrox

bothrops atrox

Nombre de messages : 4024
Localisation : france metropolitaine
Date d'inscription : 10/01/2011

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Empty
MessageSujet: Re: Le dolman dans l'armée française 1872-1914   Le dolman dans l'armée française 1872-1914 EmptySam 18 Avr 2020 - 16:58

Bonjour,

voir, sur cette page, une discussion, vieille de plusieurs années, concernant le dolman sans tresses :

https://lagrandeguerre.1fr1.net/t5674p555-sellerie-et-harnachement-de-cavalerie-premiere-partie
Revenir en haut Aller en bas
Catalan

Catalan

Nombre de messages : 780
Age : 29
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 26/02/2013

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Empty
MessageSujet: Re: Le dolman dans l'armée française 1872-1914   Le dolman dans l'armée française 1872-1914 EmptySam 18 Avr 2020 - 17:21

Bonjour bothrops atrox

Merci pour le lien, j'avais fait des recherches sur le forum mais ce passage en 24ème page d'un sujet sur l'harnachement de cavalerie m'a échappé.

La tunique-dolman que vous évoquiez dans ce sujet est celle dont je parle dans le dossier de l'infanterie, adoptée le 21 mars 1882. Ce texte ne concerne que l'infanterie et tout comme vos interrogations de l'époque, je n'ai pas trouvé de texte officiel pour un port chez les dragons dès 1882.

Comme je le disais plus haut et comme vous le souligniez dans le sujet, le premier texte d'un dolman sans tresses pour la cavalerie que j'ai, c'est celui de 1898. La DM sur le "dolman" des officiers des régiments décuirassés datent du 2 mai 1881. On est donc bien avant 1898 et même avant la tunique-dolman du modèle 1882.

Cette DM mentionne un dolman identique à celui des officiers de cavalerie légère. Sauf à trouver un texte mentionnant un dolman sans tresses pour les officiers de cavalerie légère adopté entre 1872 et 1881, je pensais qu'il s'agissait d'un dolman à tresses.

Cette DM doit se trouver dans le JMO partie supplémentaire de 1881, j'ai le JMO réglementaire et elle ne s'y trouve pas. Si quelqu'un a ce JMO et peut vérifier le texte original pour voir s'il est un peu plus détaillé que le résumé qu'en a fait l'auteur de l'article dans le magazine Uniformes

Je note que verdun19 demandait à voir la tunique-dolman à l'époque sur le sujet, en voici une d'une CDV en vente sur Ebay actuellement :

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 S-l16052
https://www.ebay.fr/itm/CABINET-PHOTO-Edouard-HY-à-Cosne-officier-militaire-85e-Mr-PUYMIREAUX-F568/202212979386?ssPageName=STRK%3AMEBIDX%3AIT&_trksid=p2060353.m1438.l2649

(À noter l'erreur de retranscription du nom de l'officier dans le titre , il ne s'agit pas de Mr Puymireau ni même Poymireau noté à l'arrière de la photo mais de Poymiro, Jean Auguste. Lieutenant au 85e de ligne de 1881 à 1883)
Revenir en haut Aller en bas
zabmarcus

zabmarcus

Nombre de messages : 630
Age : 45
Localisation : Au sud du nord de l'est presque à l'ouest
Date d'inscription : 23/12/2019

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Empty
MessageSujet: Re: Le dolman dans l'armée française 1872-1914   Le dolman dans l'armée française 1872-1914 EmptySam 18 Avr 2020 - 17:36

Merci Catalan.
Sur votre post il y a écrit " en cour d'ecriture"c'est pour cette raison que je pensais que vous ajouteriez une suite.
Je n'avais pas interprété cet ecrit comme il fallait.
En attendant merci pour ce que vous avez partagé.
Malheureusement je ne pourrais contribuer photographiquement à votre post, je n'ai rien sur la cavalerie.le seul,dolman en ma possession étant en mon theme et différent de celui
A bientôt
Revenir en haut Aller en bas
bothrops atrox

bothrops atrox

Nombre de messages : 4024
Localisation : france metropolitaine
Date d'inscription : 10/01/2011

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Empty
MessageSujet: Re: Le dolman dans l'armée française 1872-1914   Le dolman dans l'armée française 1872-1914 EmptySam 18 Avr 2020 - 17:43

Bonsoir Catalan,

je dois disposer des textes de 1881 mais je n'en suis pas sur, il faut que je recherche dans mes documents "papier".
La presse se fait l'écho de la décision du Général Billot, Ministre de la guerre, de doter les dragons d'un dolman sans tresses, début 1882, en ces termes :

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Dolman12


J'ai retrouvé, dans mes archives numériques, ces très mauvaises photographies du JMO de 1881 en ma possession :

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 1p6pw110
Le dolman dans l'armée française 1872-1914 20160711
Le dolman dans l'armée française 1872-1914 20160710
Le dolman dans l'armée française 1872-1914 20160713
Le dolman dans l'armée française 1872-1914 20160714
Le dolman dans l'armée française 1872-1914 20160715


Je referai d'autres photographies de meilleure qualité...


Dernière édition par bothrops atrox le Sam 18 Avr 2020 - 18:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Catalan

Catalan

Nombre de messages : 780
Age : 29
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 26/02/2013

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Empty
MessageSujet: Re: Le dolman dans l'armée française 1872-1914   Le dolman dans l'armée française 1872-1914 EmptySam 18 Avr 2020 - 18:04

Re bonsoir,

Et bien j'ai la réponse et je n'ai pas d'excuse pour l'erreur c'est un texte que j'ai lu. L'article du JORF parlant de la tunique-dolman pour les officiers d'infanterie indique que cette tunique sera utilisée :

"…dans les mêmes conditions que celles fixées pour les officiers de cavalerie par la décision du 2 mai 1881"

La DM du 2 mai 1881 citée dans l'Uniforme HS n°5 semble être une décision ministérielle générale à la cavalerie et non spécifique aux cuirassiers et autorisant le port d'une tunique-dolman, interprétée par l'auteur de l'article en "dolman".
Je mettais moi-même en garde sur les mauvaises interprétations entre tunique-dolman et dolman sans tresses et avec tresses…

À vérifier tout de même pour être bien sur, si vous remettez la main sur cette décision quand vous aurez le temps !
Revenir en haut Aller en bas
bothrops atrox

bothrops atrox

Nombre de messages : 4024
Localisation : france metropolitaine
Date d'inscription : 10/01/2011

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Empty
MessageSujet: Re: Le dolman dans l'armée française 1872-1914   Le dolman dans l'armée française 1872-1914 EmptySam 18 Avr 2020 - 18:14

j'ai édité mon précédent message en y ajoutant quelques (mauvaises) photographies des JMO "papier" en ma possession
Revenir en haut Aller en bas
Catalan

Catalan

Nombre de messages : 780
Age : 29
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 26/02/2013

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Empty
MessageSujet: Re: Le dolman dans l'armée française 1872-1914   Le dolman dans l'armée française 1872-1914 EmptySam 18 Avr 2020 - 19:02

Merci beaucoup

C'est la première fois que je vois ce texte et ces planches, très instructif. J'ai donc bien fait une erreur et je vais supprimer la partie correspondante aux cuirassiers dans le dossier. Zabmarcus cela met en même temps fin à tout suspens... tongue

Je me souviens de ce post ancien de vincenzo06 montrant une photographie de groupe d'officiers des cuirassiers glanée sur http://military-photos.com/1CUIRSA.jpg

https://lagrandeguerre.1fr1.net/t71017-tunique-dolman-chez-les-cuirassiers

Il est difficile de voir le détail des brides d'épaules qui semblent fortement ressembler à des brides en poils de chèvres de petite tenue et non les trèfles à gourmettes de la description de 1881.

J'essaierais de faire un dossier sur la tunique-dolman quand j'aurais terminé celui sur le dolman

Encore merci !

Revenir en haut Aller en bas
verdun19

verdun19

Nombre de messages : 5463
Localisation : À gauche, non l'autre gauche, trop loin, à droite, encore à droite, voilà. Non plus bas, ici, non là.
Date d'inscription : 12/04/2009

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Empty
MessageSujet: Re: Le dolman dans l'armée française 1872-1914   Le dolman dans l'armée française 1872-1914 EmptySam 18 Avr 2020 - 20:45

C'est bien de ce dolman dont je voulais parler Very Happy .

Je me doutais bien que l'ami Georges passerait par là Razz .

Pour les brides, c'est dans le texte de 1882, elles sont maintenant du modèle de l'artillerie.

Encore jamais vu par contre en musée ou collec privée de dolman de la cavalerie...

fetealcool
Revenir en haut Aller en bas
Catalan

Catalan

Nombre de messages : 780
Age : 29
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 26/02/2013

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Empty
MessageSujet: Re: Le dolman dans l'armée française 1872-1914   Le dolman dans l'armée française 1872-1914 EmptyDim 19 Avr 2020 - 19:55

Bonsoir,

Merci pour la réponse verdun19.

Dans mes recherches sur les compagnies de cavalerie de la remonte je suis tombé sur ce sujet d'identification d'un dolman d'officier du modèle 1855 sur un forum voisin, traitant du second empire.

Le dolman porte des brides qui ne vont pas avec mais qui ressemblent fortement aux brides à gourmettes décrites pour la tunique-dolman de 1881. A défaut de voir en vrai une tunique-dolman complète…

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Dsc03510

(https://18edelignesecondempire.clicforum.fr/t809-Veste-dolman-a-identifier.htm?q=remonte&start=15)
Revenir en haut Aller en bas
verdun19

verdun19

Nombre de messages : 5463
Localisation : À gauche, non l'autre gauche, trop loin, à droite, encore à droite, voilà. Non plus bas, ici, non là.
Date d'inscription : 12/04/2009

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Empty
MessageSujet: Re: Le dolman dans l'armée française 1872-1914   Le dolman dans l'armée française 1872-1914 EmptyDim 19 Avr 2020 - 21:17

Si tu veux en voir d'autres :

https://lagrandeguerre.1fr1.net/t94539-quelques-trefles

Les parements des spahis sont bien bleu de ciel en 1883 (ils font aussi partie de la légère).

bothrops atrox a écrit:

Je referai d'autres photographies de meilleure  qualité...

J'ai hâte de les voir bounce bounce surtout qu'il semble manquer la suite pour certains textes.

fetealcool
Revenir en haut Aller en bas
bothrops atrox

bothrops atrox

Nombre de messages : 4024
Localisation : france metropolitaine
Date d'inscription : 10/01/2011

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Empty
MessageSujet: Re: Le dolman dans l'armée française 1872-1914   Le dolman dans l'armée française 1872-1914 EmptyLun 20 Avr 2020 - 10:14

Bonjour verdun19,

il s'agit, effectivement, d'extraits des textes de 1881 et 1882. Ils proviennent d'exemplaires originaux du JMO que j'ai acquis il y a de nombreuses années (une série allant de 1880 à 1885, en ce qui concerne cette acquisition) :

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Img_0121

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Img_0123
Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Img_0122

Comme je ne souhaite pas soumettre ces vénérables reliques aux mauvais traitements du scanner, la solution restante est d'en réaliser des photographies, ce qui n'est pas simple non plus !

Voici, pour patienter, de nouvelles photographies du texte de juin 1881 :

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Img_0125
Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Img_0126
Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Img_0124
Revenir en haut Aller en bas
bothrops atrox

bothrops atrox

Nombre de messages : 4024
Localisation : france metropolitaine
Date d'inscription : 10/01/2011

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Empty
MessageSujet: Re: Le dolman dans l'armée française 1872-1914   Le dolman dans l'armée française 1872-1914 EmptyLun 20 Avr 2020 - 11:27

Voici l’intégralité du texte du 2 mai 1881 :

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 2_mai_11
Le dolman dans l'armée française 1872-1914 2_mai_10
Le dolman dans l'armée française 1872-1914 2_mai_12


En m'aidant d'une vitre pour aplanir les pages photographiées, c'est un peu mieux !

Je ferai la même chose pour les textes et planches de juin 1881 et celui de 1882
Revenir en haut Aller en bas
verdun19

verdun19

Nombre de messages : 5463
Localisation : À gauche, non l'autre gauche, trop loin, à droite, encore à droite, voilà. Non plus bas, ici, non là.
Date d'inscription : 12/04/2009

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Empty
MessageSujet: Re: Le dolman dans l'armée française 1872-1914   Le dolman dans l'armée française 1872-1914 EmptyLun 20 Avr 2020 - 12:28

Grand merci pour les photos.

Pour les scans, c'est tout à fait possible, je l'ai fait sur des dizaines (si ce n'est +) de JMO, ça va tout seul dans la plupart des cas, ça prend du temps car il faut être très prudent dans la manipulation, mais c'est faisable.

C'est bien compliqué par contre dans les cas où le JMO est très très épais du fait du nombre de pages pour scanner celles du milieu et avoir du texte lisible...

Le dépliage des planches n'est pas triste non +  Razz .

fetealcool
Revenir en haut Aller en bas
Catalan

Catalan

Nombre de messages : 780
Age : 29
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 26/02/2013

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Empty
MessageSujet: Re: Le dolman dans l'armée française 1872-1914   Le dolman dans l'armée française 1872-1914 EmptyLun 20 Avr 2020 - 16:03

Avec l'autorisation des membres su staff je partage ici des photographies de pièces issues des collections de membres du forum :

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Hussar12
(Dolman d'un lieutenant du 9ème chasseurs à cheval. Collection hussard31)

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Image_61
(Dolman d'un capitaine du 15ème chasseurs à cheval. Collection phil)

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Phil_t10
(Dolman d'un maréchal des logis du 19ème chasseurs à cheval. Collection phil)

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Image_63
(Dolman d'un lieutenant-colonel du 5ème hussards. Collection l'artilleur)

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 L_arti10
(Dolman d'un lieutenant-colonel du 5ème hussards. Collection l'artilleur)

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Image_62
(Dolman d'un lieutenant-colonel du 5ème hussards. Collection l'artilleur)

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Image_64
(Dolman d'un brigadier du 5ème hussards. Collection phil)
Revenir en haut Aller en bas
Catalan

Catalan

Nombre de messages : 780
Age : 29
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 26/02/2013

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Empty
MessageSujet: Re: Le dolman dans l'armée française 1872-1914   Le dolman dans l'armée française 1872-1914 EmptyLun 20 Avr 2020 - 21:30

Quelques pièces de la collection de la collection de babelw que je remercie :

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 324210
(Dolman du chef d'escadrons De Billy du 2e hussards)

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 418610
(Dolman d'un maréchal des logis du 5e chasseurs à cheval)

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 710110
(Dolman d'un capitaine du 19e dragons)

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 88710
(Dolman d'un capitaine du 19e dragons avec son bonnet de police et son manteau)
Revenir en haut Aller en bas
Catalan

Catalan

Nombre de messages : 780
Age : 29
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 26/02/2013

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Empty
MessageSujet: Re: Le dolman dans l'armée française 1872-1914   Le dolman dans l'armée française 1872-1914 EmptyMer 22 Avr 2020 - 18:12

IV. La musique des régiments

En 1870 la musique des régiments de cavalerie se compose des trompettes des régiments appartenant au cadre et des fanfares de cavalerie hors cadre composées de soldats-musiciens (à la différence des troupes à pied, il n’est pas fait de distinction de classe dans les soldats-musiciens de la cavalerie).

La loi du 13 mars 1875 relative à la constitution des cadres et des effectifs de l’armée supprime la fonction des soldats-musiciens dans les corps de cavalerie. Ces hommes sont reversés comme trompettes.
Une directive du Ministre de la Guerre du 25 août 1875 souligne que les fanfares de cavalerie ne sont pas pour autant supprimées, elles seront simplement constituées de trompettes et d’élèves-trompettes.

Le dolman de trompettes et soldats-musiciens est celui du corps dans lequel ils servent. Aussi pour toutes les modifications générales sur le dolman de chaque corps, se rapporter à la partie du dossier concernée plus haut.
La distinction se fait au collet et aux manches comme suit :

          - Les soldats-musiciens (jusqu’à 1875)

Le collet est modifié, la soutache extérieur d’encadrement est supprimée, le collet reçoit un galon en argent façon cul-de-dé de 22mm sur toute la longueur et qui dessine son arrondie. Le numéro est appliqué aux anges du collet.
Il n’y a pas de galon sur la manche qui conserve sa soutache simulant le parement.
       
          - Trompette

Le collet est modifié comme pour les soldats-musiciens, la soutache extérieur d’encadrement est supprimée. Le collet reçoit un galon en tresse tricolore dite au boisseau de 22mm. Sur les manches la soutache en pique simulant le parement est supprimée, le même galon du collet est placé en pointe sur chaque manche à la place.

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Image_66
(Collet des trompettes de cavalerie d'après la Description des effets d'habillement de 1879)

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Image_67
(Le collet de trompettes du 5e hussards. Dessin de Mr Feist pour l'article du commandant Bucquoy "Les trompettes "À l'ange gardien" du 5e hussards sous la Troisième République, Le Passepoil N°3 et 4 20e année)

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Image_69
(Détail du dessin du galon par Mr Feist pour l'article du chef d'escadron Darbou sur Les tenues de la seconde Garde Impériale : Les Guides, Le Passepoil n°1 et 2, 20e année)

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Image_68
(Trompette du 12e chasseurs à cheval. Le collet comporte sa soutache extérieur d'encadrement et les manches sont toujours garnies de la soutache en pointe soulignant le parement. Bien que cela ne correspondent pas au règlement ces éléments se retrouvent sur plusieurs dolmans montrant que les textes n'ont pas toujours été suivis à la lettre. Les uniformes de l'armée française : La cavalerie. A. Galon et C. Robert)

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Trompe10
(Trompette du 4e hussards, confection tailleur soignée, le collet et les parements respectent le règlement. La galon quant à lui n'est pas à la taille réglementaire. Bertrand Malvaux, https://www.militaria-1418-3945.com/fr/p/28785/dolman-fantaisie-de-trompette-du-4eme-regiment-de-hussards-de-verdun-reims.html)

             - Brigadier trompette

Même modification que pour les trompettes mais le brigadier trompette porte en plus le galon de son grade sur les manches.

   
              - Maréchal des logis trompette-major

Même modification que pour les trompettes mais le galon est en argent, façon cul-de-dé de 22mm de large.
Le même galon remplace la soutache en pointe simulant le parement de manche. En plus de ce galon, le maréchal des logis trompette-major porte les galons de son garde sur chaque manche.

V. Marques distinctives des grades, chevrons d'ancienneté et insignes
(Spahis et vétérinaires exceptés)

  A. Les galons

     - Cavalier de 1re classe : Un galon de laine cul-de-dé
      - Brigadier : deux galons de laine cul-de-dé
     - Maréchal des logis : Un galon en argent façon dite à lézardes
     - Maréchal des logis chef : Deux galons en argent façon dite à lézardes

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Legras12
(Maréchal des logis du 4ème chasseurs à cheval. Lithographie A. Legras)

Le galon de la troupe est en laine écarlate jusqu'à la modification du 11 février 1884 qui donne la nuance garance légèrement plus sombre.
(À noter qu'une description de l'Uniforme de cavalerie du 15 janvier 1899 fait la distinction avec un galon en laine jonquille pour les chasseurs à cheval).

     - Le fourrier : Un galon en argent façon à lézardes, en biais, sur le haut de chaque bras en plus des grades de brigadier ou de maréchal des logis.

B. Les chevrons d'ancienneté

Ils se posent sur le haut du bras gauche et forment un angle droit avec le sommet tourné vers le haut. Les chevrons ne sont portés que par les hommes du rang et les sous-officiers (exceptés les adjudants).

    - Troupes

En laine garance, façon cul-de-dé de 22mm

   - Sous-officiers

En argent façon cul-de-dé de 22mm

À noter que les chasseurs d'Afrique ne portent pas les chevrons d'ancienneté sur le dolman mais uniquement sur la veste.

C. Les insignes de spécialités

    - Maréchaux ferrants

D'après la description des effets d'habillement de 1879 : Un fer à cheval sur chaque manche du dolman.

  - 1re maître : Brodé en fil d'argent guipé sur un écusson en drap 23 ains de la couleur du drap du fond.
  - Maître-maréchaux ferrants : Brodé en soie écarlate, bordé d'un cordonnet en argent, les clous sont en argent. Écusson en drap 19 ains.
  - Aides-maréchaux ferrants : Découpé en drap garance 23 ains, appliqué directement sur la manche

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Image_71
(Description des effets d'habillement de 1879)

D'après la description de l'uniforme de cavalerie du 15 janvier 1899. (Date tardive mais le dolman continue d'être porté bien après 1899)

   -1er maître : Idem
   - Maître-maréchal ferrant : La description introduit la distinction de la soie jonquille pour les chasseurs d'Afrique.
   - 1er aide-maréchal ferrant : Distinction qui n'existe pas en 1879, découpé en drap garance 23 ains, bordé entièrement d'un cordonnet en argent de 1mm, cousu sur un écusson 19 ains en drap du fond.
   - 2e aide-maréchal ferrant : Distinction qui n'existe pas en 1879, insigne identique au précédent mais le contour externe seulement est bordé par un cordonnet en argent.
   - Élève maréchal ferrant : Découpé en drap garance 19 ains, cousu directement sur la manche, sans écusson.

  - Les sapeurs de cavalerie

Les sapeurs sont créés dans les régiments de cavalerie par la note ministérielle du 14 janvier 1887. Une nouvelle note du 8 mars 1887 décrit l'insigne spécifique qui sera porté sur le dessus de chaque manche avec distinction :

   - Les cavaliers : Découpé en drap garance de sous-officier (23 ains) et directement cousu sur la manche
   - Les brigadiers : Découpé en drap garance de sous-officier, bordé d'un cordonnet câblé en argent de 1mm, cousu sur un écusson. Cet écusson doit déborder de l'attribut de 3mm.
   - Les maréchaux des logis : Double hache en argent avec cordonnet câblé de 1mm en argent, cousu sur un écusson en drap 23 ains.

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Image_72
(JMO de 1887)

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Image_73
(JMO de 1887)

La note ministérielle du 8 février 1888 modifie et simplifie l'attribut. Les brigadiers porteront le même attribut que les cavaliers, sans distinction. Les maréchaux des logis porteront l'ancien attribut des brigadiers.
La description de l'Uniforme de cavalerie du 15 janvier 1899 fait la distinction du drap jonquille pour les chasseurs d'Afrique.

   -  Cavaliers aptes au service d'éclaireurs :

Une étoile positionnée sur la manche droite. Découpée en laine garance (puis jonquille en 1899 pour les chasseurs d'Afrique).

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Image_74
(Description de l'uniforme de cavalerie 1899)

   - Cavaliers télégraphistes :

Dans les services de la télégraphie légère les cavaliers portent sur la manche gauche un attribut qui consiste en une étoile de laquelle émergent des foudres. L'attribut est cousu sur un écusson en drap jonquille pour les chasseurs d'Afrique et en drap garance pour les autres.

    - Cavaliers et brigadiers : Découpé en laine bleue
    - Sous-officiers : Brodé en soie bleue avec en son centre une paillette d'argent, les foudres sont formées de paillettes d'argent.

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Image_75
(L'Armée française : La Cavalerie. Galon et Robert)


    - Insignes et prix de tir :

  - insigne de spécialité "bon tireur"

Sur le haut du bras gauche, un cor en drap 23 ains écarlate (jonquille en 1899 pour les chasseurs d'Afrique). Pour les sapeurs portant l'attribut, le cor est cousu sous l'insigne des doubles haches.

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 2ee41d10
(Brigadier sapeur du 9ème dragons avec insigne de spécialité bon tireur. Collection personnelle)

  - Prix de tir

Sur le haut du bras gauche, un cor de chasse brodé en filet d'argent sur un écusson en drap du fond. Pour les fourriers il est placé au-dessous du galon de fonction.
Quand le concours est remporté deux années consécutives, l'insigne comporte une petite grenade placée au-dessus du cor, elle aussi brodée en filet d'argent.


Dernière édition par Catalan le Ven 22 Mai 2020 - 13:51, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
zabmarcus

zabmarcus

Nombre de messages : 630
Age : 45
Localisation : Au sud du nord de l'est presque à l'ouest
Date d'inscription : 23/12/2019

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Empty
MessageSujet: Re: Le dolman dans l'armée française 1872-1914   Le dolman dans l'armée française 1872-1914 EmptyJeu 23 Avr 2020 - 6:49

Bonjour,
Ce post est décidément très interressant,merci à vous.
A bientôt
Revenir en haut Aller en bas
Catalan

Catalan

Nombre de messages : 780
Age : 29
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 26/02/2013

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Empty
MessageSujet: Re: Le dolman dans l'armée française 1872-1914   Le dolman dans l'armée française 1872-1914 EmptyJeu 23 Avr 2020 - 12:58

Bonjour

Merci pour le retour zabmarcus. J'en profite pour signaler que la partie sur la cavalerie est terminée. Si des membres ont des dolmans, des photographies, illustrations ou tout autre chose en lien avec le dossier, qu'ils n'hésitent surtout pas à les partager pour enrichir le post (et les autres dossiers déjà postés !)

Le prochain dossier sera sur les Troupes de marine (coloniales).
Revenir en haut Aller en bas
zabmarcus

zabmarcus

Nombre de messages : 630
Age : 45
Localisation : Au sud du nord de l'est presque à l'ouest
Date d'inscription : 23/12/2019

Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Empty
MessageSujet: Re: Le dolman dans l'armée française 1872-1914   Le dolman dans l'armée française 1872-1914 EmptyJeu 23 Avr 2020 - 13:15

Bonjour,
Personnellement, les dragons étant decri plus haut, c'est l'artilleur que j'attends impatiemment ... (ci artillerie, il y aurat)
Encore merci pour ce post très instructif.
A bientôt
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Empty
MessageSujet: Re: Le dolman dans l'armée française 1872-1914   Le dolman dans l'armée française 1872-1914 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Le dolman dans l'armée française 1872-1914
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Militaria :: Le militaria français 1870-1913-
Sauter vers: